dimanche 28 octobre 2012

Patrimoine de Tahar Cheriâa


Une bonne nouvelle pour la culture en Tunisie, on croit savoir que Tahar Chériaâ, avant sa disparition, a souhaité et précisé de faire don de l'ensemble de sa bibliothèque personnelle (écrits, photographies, œuvres etc.) à sa ville natale, Sayada. En effet, le ministère de la Culture a budgétisé la somme de 300 000,000 DTN pour les travaux d'extension de la bibliothèque de la ville de Sayada, pour intégrer un rayon dédié à la mémoire de Tahar Cheriaâ.

Notre Club (Club audiovisuel Tahar Cheriaâ - CATaC) a pris en charge l'inventaire de cette bibliothèque et, au terme de ses travaux, en fera la passation en bonne et due forme aux autorités compétentes afin de l'intégrer dans son espace réservé, telle fût la volonté de Tahar Cheriâa.
Ainsi, nous nous engageons à bien exhausser les vœux du père spirituel du Cinéma tunisien et fondateur des Journée Cinématographiques de Carthage et nous jugeons que l'ensemble de son inestimable patrimoine devraient être sous domaine public (sauf mention du contraire) afin que la vision et la philosophie de Cheriaâ soient libres, comme lui l'était de son vivant.

Un travail minutieux nous attend avant le coup d'envoi des deuxièmes rencontres Tahar Cheriaâ de l'audiovisuel qui seraient tenues le 5 et 6 janvier 2013 qui auront comme thème : « Réseaux sociaux et médias publics : risques et enjeux ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire